25e colloque d’art roman d’Issoire, 16-18 octobre 2015

Les 16, 17 et 18 octobre prochains se tiendra le 25e colloque d’art roman d’Issoire, intitulé « Le livre à l’époque romane – Production, usages et représentations ». Afin de retrouver tous les renseignements sur cette manifestation scientifique, ainsi que le dossier de presse, vous pouvez vous rendre sur le site Internet du Centre d’art roman.

Le vendredi 16 octobre, à 14h45, je présenterai la communication suivante : « Les manuscrits de l’époque romane dans les catalogues de manuscrits médiévaux bourguignons ». Voici le résumé de cette communication :

Ces dernières années, on a assisté à la publication de plusieurs études sur des bibliothèques ou des catalogues médiévaux, ecclésiastiques ou laïques[1]. Les chercheurs ont étudié le classement intellectuel et matériel, les critères de description des livres. Mais qu’est-ce que ces catalogues nous apprennent sur la manière dont les rédacteurs considéraient les manuscrits ? Ce regard était-il le même face aux ouvrages contemporains ou « anciens » ? Quelle était la place réservée aux manuscrits de l’époque romane dans les catalogues des bibliothèques médiévales ?

Nous étudierons d’abord les catalogues contemporains de la rédaction des manuscrits aux XIe-XIIe siècles. Puis nous observerons les catalogues postérieurs. Nous aborderons diverses notions, telles que la confection des manuscrits et leur matérialité, l’utilisation et la diffusion des livres, le livre comme support de communication ou outil spirituel…, toujours à travers le regard des hommes du Moyen Âge.

Nous avons choisi de considérer des institutions ecclésiastiques bourguignonnes géographiquement proches : Saint-Bénigne de Dijon (catalogues et listes de livres du XIe au XVIe siècle), Cluny (du XIe au XVe siècle), Perrecy (1029) et Saint-Vivant de Vergy (IXe et XIe siècles) pour les Bénédictins, Cîteaux pour les Cisterciens (1480-1482)[2].

[1] Bon nombre de ces ouvrages sont parus dans la série « Documents, études et répertoires » des CNRS éditions. À titre d’exemple : Bougard F., Petitmengin P., Stirneman P., La bibliothèque de l’abbaye cistercienne de Vauluisant, 2013 ; Desachy M., Deux bibliophiles humanistes. Bibliothèques et manuscrits de Jean Jouffroy et d’Hélion Jouffroy, 2012 ; Monfrin J., Jullien de Pommerol M.-H., Bibliothèques ecclésiastiques au temps de la papauté d’Avignon. 2. Inventaires de prélats et de clercs français, 2001.

[2] Cette étude se fonde sur les travaux de Lucie Hoornaert qui avait, lors de sa première année de Master, réuni sources et bibliographies pour préparer l’étude des catalogues de bibliothèques médiévales bénédictines bourguignonnes (Bibliothèques, livres et lectures dans les maisons clunisiennes de Bourgogne (Xe-XVe siècles), mémoire de Master 1 sous la direction de Vincent Tabbagh, Dijon, 2008). Quant à l’étude du catalogue de la bibliothèque de Cîteaux, elle se base sur mes propres recherches, menées dans le cadre d’une thèse de doctorat : Archives et bibliothèque à Cîteaux, de l’original au “recueil” : scripturalité et visualité dans une entreprise d’écriture au Moyen Âge (XIIe siècle – début du XVIe siècle), sous la direction d’Eliana Magnani et Daniel Russo.”

Pour citer cet article : Coraline Rey, "25e colloque d’art roman d’Issoire, 16-18 octobre 2015," Armaria, publié le 02/10/2015. URL : https://armaria.hypotheses.org/235, consulté le 18/06/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.